L’éveil formateur

Au seuil de cette rentrée 2019-2020 et à la suite des décrets d’application de la Loi pour  la liberté de choisir son avenir professionnel, le paysage redessiné de la Formation Professionnelle commence à apparaître plus clairement. On retrouve les acteurs principaux : les demandeurs de formation, les prestataires et les financeurs. Sauf qu’il faut intégrer les nouvelles règles du jeu et les rendre lisibles et simples pour les clients et les bénéficiaires des dispositifs transformés ou aménagés : CPF, VAE, ProA etc. Gageons que plusieurs des questions qui suivent agitent déjà les esprits et constituent dès maintenant et demain des points clés dans le domaine de la formation et des RH :

  • Les entreprises s’investiront-elles dans le Plan de Développement des Compétences et le feront-elles en misant sur les compétences actuelles mais aussi potentielles de leurs salariés ?
  • Les PME de moins de 50 vont-elles encore ou enfin bénéficier d’un accompagnement à la hauteur de leurs attentes, prenant en compte leurs spécificités, un soutien à leur développement à travers des formations fléchées et à leur fonctionnement interne, appui à une fonction RH et Formation exercée « en plus de… » ? Et ce avec l’assistance éclairée des OPCO…
  • Les formations internes, boostées par les démarches AFEST, vont-elles vraiment être reconnues et performantes avec le double enjeu de concourir à une professionnalisation des acteurs les moins qualifiés de l’entreprise, tout en permettant un réel accompagnement au cheminement singulier du salarié-apprenant ?
  • La vulgarisation du CPF avec l’application individuelle favorisera-t-elle une réelle appropriation autonome et responsable du droit à la formation et à l’utilisation de ce droit à bon escient dans ou hors temps de travail, avec ou sans abondement ? Et ceci sans tomber dans une approche trop consumériste de la formation ?
  • Les démarches innovantes en formation prônées par la loi seront-elles développées avec le souci de renforcer et de dynamiser les situations formatives au service des apprenants ?

Les organismes de formation/conseil comme le nôtre ont de quoi s’occuper en ajustant leurs pratiques face à toutes ces problématiques. Nos points forts restent les méthodologies sous-tendant nos actions de formation (et tout-à-fait cohérentes avec la nouvelle définition de l’action de formation donnée par la loi de 2019) en particulier l’Approche Objectifs/Action, notre offre de formations inter ou intra, pragmatique et ciblée, qui s’est enrichie cette année et les projets de développement d’ephi-formation qui verront le jour prochainement.  Quant à l’activité de Conseil RH déployée dans le grand Ouest, le Centre et l’Ile de France, avec des financements OCAPIAT et DIRECCTE (en Normandie), elle reste d’actualité pour être au plus près de ce qui oriente et guide l’action de nos clients-partenaires.  Avec un regard extérieur qui doit les aider à consolider leurs acquis et à progresser là où c’est nécessaire… Et demain ? Nous vous tiendrons au courant.

Depuis mars 2019, Bertrand Dulchain est devenu membre de l’association ephi-formation, l’histoire va continuer d’évoluer…

« La complexité, c’est une poussée dans le sens de la vie, vers la construction permanente d’autre chose, avec ses tâtonnement, ses erreurs et ses ruptures. » Dominique GENELOT « Manager dans (et avec) la complexité – Eyrolles