2019… Année de la Formation

Croire à la nouvelle année comme une nouvelle page qui s’ouvre n’est bien souvent qu’illusion. Les valises à transporter sont les mêmes, les projets aussi. Et puis la réalité se rappelle à nous. Chaque nouvelle année est pourtant un jalon sur le chemin à tracer en affrontant l’incertitude. Trois idées force pour permettre d’effectuer la traversée :
la compétence ne s’use que si on ne s’en sert pas
Exemple : les dix milliers ou plus de gestes répétés qui s’enchaînent pour conduire à une séquence parfaitement maîtrisée de savoir-faire, cela s’applique à tellement de métiers et de disciplines différentes. Geste physique et/ou geste mental qui au bout du compte mène à la compétence. Observer au ralenti les mouvements d’un sportif tel que Federer par exemple, mais chacun peut puiser dans ses propres références, permet de se rapprocher en compréhension de cette complexité de la maîtrise. La compétence est toujours l’expression de la rencontre entre une personne et une situation qu’il faut savoir identifier pour ensuite agir au mieux : « Compétence : action réussie potentielle » dixit Daniel Brutinot. Se former intelligemment permet de construire cette compétence, c’est un vrai challenge pour l’année qui vient et les autres après…
le faire vrai plutôt que le dire faux car c’est dans l’action que s’incarne cette capacité à aller de l’avant, à discerner les embûches de toute sorte, y compris celles qu’on se met à soi-même, et à trouver « il camino al andar ». Le dire faux, c’est s’enliser dans un discours trop synchronique et pas assez diachronique. Trop intello, alors voilà la métaphore: il y a la route, vous et le trajet pour aller d’un point à un autre et puis d’autres qui comme vous avant ont fait ce trajet mais pas de la même façon et pas à la même époque, et puis d’autres qui le font en même temps que vous ou avec vous et d’autres qui le feront demain;  une des règles simples consiste à la fois à relativiser et à mettre en perspective une représentation de la réalité, en sachant que c’est une représentation, dans un même discours. Car « le mot n’est pas la chose » (Korsysbki).
Donc pour pour éviter le dire faux dont nous sommes tous capables, un des moyens est de contextualiser: qui ? quoi ? où ? quand ? comment ? combien ? pourquoi ? etc. et même le « d’où je parle  » que nous a appris la psychanalyse, curieusement jetée aux orties alors que…
– et la formation dans tout ça ? 2019 est une année clé en restant une voie ouverte, dans la mesure où on choisit de construire un parcours professionnel en travaillant d’abord sur les opportunités par rapport à un projet avant d’étudier la faisabilité y compris financière de se former, ce qui n’est pas complètement joué… Du côté des formateurs-concepteurs, il faut miser sur l’innovation pas strictement pédagogique, mais celle qui permet de réinventer la situation formative. Et là, ça devient plus enthousiasmant, non ? On retrouve là le « faire vrai » mêlant le savoir-faire individuel et celui du groupe ou de l’équipe, créant une compétence collective. Mais oui, c’est possible !
En conclusion et pour rester dans une veine d’optimisme créatif, voici une citation ephi pour ouvrir 2019 : Chacun de nous est un entrepreneur potentiel qui construit sa compétence a priori, sans se soucier d’abord de la reconnaissance mais avant tout de la certitude non dénuée de doute d’avoir bien fait. Salute !